Les plaques solaires

1. Équipements solaires d’infrastructures

Ce projet a été initié à la demande de sages femmes qui faisaient les accouchements   dans les dispensaires de brousse à la lumière de lampes torches et à la demande d’instituteurs pour permettre aux enfants de continuer à travailler  à la tombée de la nuit.

Depuis 2010, une dizaine de plaques solaires ont été installées dans des dispensaires de brousse et dans diverses classes d’écoles primaires à Bouna.

2. La lampe solaire pour la scolarité des enfants

Le manque d’électricité dans les zones rurales du Burkina Faso rend souvent difficile le travail scolaire  des enfants lorsque le soleil est couché, faute de lumière. Les rapports de l’ONU estiment que 700 millions d’Africains n’ont toujours pas accès de manière régulière à l’électricité, la plupart du temps, dans des zones reculées comme le Sahel.

L’équipement en lampe solaire des populations rurales est une solution avancée notamment dans les rapports de la Cédéao (la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest).

Depuis plus d’un an,  AMIASED collecte des dons afin de pouvoir offrir cette opportunité aux enfants du Burkina Faso qui logent  en milieu urbain dans des quartiers  sans électricité ou en dehors de la ville.

 En décembre 2018, 20 lampes ont pu être distribuées aux enfants de Bouna.

Faites un don pour qu’un plus grand nombre d’enfants puissent faire leurs devoirs à la nuit  tombée. Une lampe  coûte vingt euros.

>> BULLETIN DE PARRAINAGE POUR LES PLAQUES SOLAIRES <<