Les Moulins à Grains

Le mil au Burkina

amiased_milLe mil est la principale culture céréalière des régions sahéliennes. Elle possède une grande résistance à la chaleur et à la sécheresse. Elle est adaptée à des conditions de milieu difficiles (sols pauvres, pluviométrie faible et aléatoire).

amiased_cerealsCette graine, une fois pilée en farine ou en semoule par les femmes, sert à la confection du tô, plat national (bouillie blanche épaisse et sans goût) ou alors fermentée elle donne le dolo, une bière locale.

Pourquoi un moulin à grains collectif ?

Moulin a grainsL’installation d’un moulin à grains collectif permet d’alléger considérablement le travail quotidien des femmes et de dégager du temps pour les enfants et les autres activités, en particulier le jardinage. Il diminue aussi l’absentéisme des filles à l’école car elles sont souvent obligées d’aider leur mère.

Le premier projet  initié en 2010 dans le village de Bouna a été une parfaite réussite. Le suivi annuel que nous fait parvenir  le collectif des femmes du village est, au bout de 7 ans d’activités toujours aussi encourageant. En mutualisant l’emploi du moulin l’organisation des  femmes  a aussi permis d’améliorer les conditions de vie des villages environnants.

Pour répondre au besoin créé par le développement du jardinage dans ce village une aide supplémentaire a été apportée pour l’installation d’un moteur sur un puits existant.

Enfin l’installation de ce moulin a permis de diminuer la pauvreté de cette communauté mais aussi de permettre l’autonomisation des femmes.

A ce jour, deux autres moulins ont été installés.

Moulin a grains 2

>> BULLETIN DE PARRAINAGE <<